Comment formater une clé USB sur Linux ?

Avec un système d’exploitation tel que linux et ses  différentes distributions, il n’est  pas aisé d’aborder un quelconque sujet y afférent, sans se fixer sur un exemple précis. Etant la distribution la plus populaire, Ubuntu linux paraît être  le bon choix, justement en ce qui concerne le formatage d’une clé USB.

Spécificités de  linux et de ses distributions

Tout comme Windows et Mac, Linux  en tant que système d’exploitation, a ses particularités.  Il est très réputé pour sa richesse, surtout pour les mises à jour fréquentes, ses multiples façons distinctes de l’installer et ses nombreuses variantes, plus connues sous l’appellation distributions. Issue de la distribution Debian, Ubuntu est prévue pour le grand public puisque les autres distributions s’alignant avec Debian sont gérées par des entreprises.

Formatage d’une clé USB sur Ubuntu

Tout d’abord, il est possible de formater une clé USB sous Ubuntu Linux en utilisant une application spécialisée, par le biais de l’Utilitaire Disques installé par défaut avec la distribution concernée. Il faut commencer par rechercher l’utilitaire nommé « Disques ». Il suffit d’ouvrir la rubrique application au bas du tableau de bord du bureau, ensuite taper « Disques » dans la barre de recherche  en haut de l’écran. Dans le panneau des applications recherchées, l’icône de l’utilitaire va s’afficher. En cliquant sur l’icône de « Disques », une liste de périphériques de stockage connectés au système sera affichée dans la partie gauche de la fenêtre de cette application. Les caractéristiques principales de la clé USB concernée s’afficheront dans la partie droite de la fenêtre de l’application, une fois sélectionnée parmi les disques connectés. Ensuite, il faut procéder à la sélection d’une partition de la clé. Même si le disque flash contient plus d’une partition, il faut en choisir au moins une. Situé au-dessous de la liste des partitions, cliquer sur le bouton en forme de roue dentée, puis sélectionner l’option « Formater ». Parmi les modes de formatage proposés, le formatage rapide n’effacera  réellement aucune donnée existante sur la clé. Par contre, un formatage lent ou complet effectuera une vérification des secteurs du média après en avoir éliminé toutes les données. Cette option de formatage prendra donc plus de temps. En ce qui concerne le système de fichiers à utiliser, sous Linux, le format  exT3 permet de conserver tous les attributs de permissions d’accès aux fichiers enregistrés sur le média. Toutefois, la mise en compatibilité avec les autres systèmes d’exploitation sera perdue. Enfin, la dernière étape de cette méthode consiste à cliquer sur le bouton nommé « Formater ». Il n’y a plus qu’à patienter  jusqu’ à la fin du processus car le mode de formatage et la taille du média en déterminent la durée.

Il existe bien sûr une autre méthode de formatage, disons un peu plus compliquée, qui consiste à utiliser un terminal. Elle implique l’entrée de quelques commandes, en prenant bien soin de ne pas les fausser, dans presque toutes les étapes du processus. Il sera plus difficile de l’appliquer sans les explications de chacune de ces étapes et les illustrations en image de la situation réelle.

A lire aussi : Comment actualiser ses cigares sans boîte à cigare ?

Plus d’infos sur les clés USB ? C’est par ici !

Les commentaires sont fermés