Peut-on fabriquer soi-même un cajon ?

Les premiers cajons ont été fabriqués par des esclaves, à l’aide des outils du quotidien. Le cajon a évolué, mais les formes et utilisations n’ont pas beaucoup changé. Face à cela, il est logique que vous vous demandiez si vous pouvez en fabriquez un vous-même. Cet instrument de musique qui semble si simple à utiliser serait-il aussi simple à créer ?

Pour trouvez des cajons pas cher et neuf cliquez ici

Les conditions pour la fabrication artisanale

Pour fabriquer soi-même son cajon, il faut déjà se fixer des objectifs raisonnables. Il ne doit pas être attendu un cajon parfait. D’un autre côté, avant de décider de la fabrication d’un cajon soi-même, il faut être doué en bricolage. Il ne s’agira de s’essayer pour la première fois au bricolage avec la fabrication de cajon.

Cette fabrication doit respecter des règles et des étapes importantes. La première de toutes ces règles est bien sûr la réunion du matériel et des composantes du cajon. Il s’agit essentiellement de plusieurs planches en contreplaqué, d’une corde de guitare ou autre objet pouvant servir de timbre.

Il faut aussi avoir des outils utiles pour la réalisation du cajon. Il sera question de perceuse, ponceuse, scie sauteuse, et de serre-joint. De plus, il faudra un tube de colle et enfin des vis et clous. Une fois ces conditions réunies, vous pourrez procéder à la fabrication.

En cliquant ici vous serez redirigez vers un comparatif de cajon

Le processus de fabrication

Le cajon est un instrument de musique simple. Il est en forme de parallélépipède et possède 4 côtés de mêmes mesures, sur 2 autres plus petits aussi de même mesure. Pour la fabrication, il faut déterminer les mesures du cajon. Les mesures classiques sont à 50cm de haut et 30 de large et de profondeur.

Après avoir pris les mesures, il faut découper chacune des 6 faces du cajon. Il faut rappeler que l’une des faces du cajon est moins épaisse. Le travail se fera d’abord sur les autres faces et celle-là sera la dernière à joindre. Ce qui implique qu’en réalité, tout ce qui doit être fait, c’est joindre les différents côtés de la caisse.

Cette jonction peut se faire facilement avec des clous. Mais le manque esthétique de cette méthode implique que certaines personnes utilisent des méthodes particulières pour fixer. Il peut être question de pose de vis, de joints ou même d’utilisation de la colle. Quoi qu’il en soit, les angles doivent être parfaitement droits et le cajon, entièrement hermétique.

L’une des faces doit être dotée d’un trou de 10 cm de diamètre, situé en dessous du milieu de la planche. Cette face trouée est la face opposée à la face fine manquante. Les autres cotés sont le siège et la base, face sur laquelle le cajon est posé. Avant de poser la dernière face, il faut décider si oui ou non, vous voulez utiliser un timbre.

S’il s’agit d’une corde de guitare, vous devez le fixer sur les deux petits côtés de mêmes dimensions. La corde doit être très proche de l’ouverture destinée à la planche non épaisse. Une fois ce timbre fixé, ou en l’absence de timbre, il faut monter la dernière face et jouir de son cajon. Il est possible de poncer et décorer chaque côté. La face plus fine ne devra, en aucun cas, être poncée.

A lire aussi : Comment bien choisir votre traceur GPS ?

Les commentaires sont fermés