Comment fonctionne un sondeur à poisson ?

Un sondeur à poisson aide à la détection des poissons et obstacles subaquatiques. Même si, avec un peu de pratique, son utilisation est simple, son fonctionnement est un peu complexe. Pour comprendre son mode de fonctionnement pratique, vous devez prendre en compte deux différents points essentiels, à savoir le système de collecte des informations et le système d’affichage de ces informations.

La collecte d’information

Un sondeur à poisson est constitué d’un sondeur qui affiche les informations et d’une sonde plongée dans l’eau. La collecte des informations se fait à travers la sonde. La sonde transforme un signal électrique en ultrasons. Il envoie ces ultrasons vers le fond marin, en fonction de sa fréquence, de sa puissance et de son cône d’ouverture.

La hauteur du cône s’arrêtera généralement au niveau de la première couche de terre que les ultrasons atteindront. Là au fur et à mesure que le bateau avancera, la sonde collectera les informations. Ces informations sont collectées simplement par le contact des ultrasons sur les obstacles rencontrées avant le fond.

A apprécier : Ce forum

En d’autres termes, la sonde émet et reçoit le signal. Chaque fois qu’un obstacle passe par la zone de couverture du signal, la sonde reçoit le signal émis et le transmet au sondeur. Le sondeur, de son côté, affiche l’information. Plus la fréquence sera haute, plus l’affichage sera précis, mais moins le cône sera large.

C’est pour cela que de nouveaux systèmes de collecte ont été créés. Il s’agit par exemple du fameux « Side Imaging » qui élargit le champ de vision de la sonde tout en gardant une précision parfaite au niveau du cône principale d’ouverture. Tel est aussi le cas des sondeurs bi-fréquences, capables de de varier la fréquence selon que le cône est large ou petit.

Il faut enfin préciser que le système de collecte d’information peut être particulièrement précis en fonction du type de sonde. Par exemple, certaines sondes « Skimmer » inclinables de l’avant vers l’arrière, peuvent permettre une détection plus large. Une fois les informations collectées, l’affichage est une toute autre histoire.

L’affichage des informations

Les informations sont affichées selon le type de sondeur utilisé. De manière générale, les informations sont affichées en continue de la droite vers la gauche. Alors que le système de détection est conique, le système d’affichage est plat. Pour cela, il peut avoir quelques difficultés de compréhension. Avec un peu de pratique, vous aurez moins de problème d’interprétation.

A analyser aussi : Pourquoi choisir une chaise de camping ?

Un autre point important est la détermination exacte de ce qui est vu. Plus le sondeur est récent, avec une technologie nouvelle, plus l’affichage sera fidèle. En général, le fond est affiché avec une ligne plus foncée et plus épaisse que les autres obstacles détectés. Les poissons forment toujours des arcs. Plus le poisson est gros, plus l’arc sera foncé. Moins le poisson bouge, moins il formera un arc. Il tendra alors plus vers une ligne plus ou moins foncée.

Le dernier point à préciser quant au fonctionnement du sondeur est l’existence d’une zone morte. Cela implique qu’il est possible que les poissons soient nombreux sous le bateau sans que vous ne puissiez vous en rendre compte. C’est pour cela qu’il est toujours précisé que le sondeur ne doit pas remplacer le flair du pêcheur.

www.mon-sondeur.fr

Les commentaires sont fermés