Comment manipuler un oscilloscope ?

Avant de penser à s’acheter un oscilloscope, il faut savoir le manipuler ou du moins chercher à apprendre. Appareil conçu pour les ingénieurs, les futurs ingénieurs et les électriciens, l’oscilloscope est très utile.

Avec lui, il est possible de vérifier la continuité ou la discontinuité d’une tension ou d’un signal électrique. Il est également possible d’analyser la forme des ondes. Commet manipuler un oscilloscope ? Lisons !

Pour en apprendre plus sur le marché de l’oscilloscope cliquez ici

Les réglages préalables

Ils sont essentiels à la mise en marche et au bon fonctionnement de l’oscilloscope. Le tout premier réglage revient à allumer l’appareil en enfonçant sur le bouton de marche. Lorsque le voyant s’allume, on peut alors continuer le processus qui va encore consister en d’autres réglages.

Il s’agira notamment de régler :

  • Le confort visuel.
  • Les deux sensibilités.
  • Le mode de déclenchement.
  • Les voies de déclenchement.

La mesure de la tension électrique

C’est la fonction principale de l’oscilloscope. Avec cet instrument, on procède facilement à la vérification en temps des différents signaux électriques qui peuvent intervenir. Pour alors y arriver, il faut que le bouton qui fait fonctionner l’oscilloscope, celui du mode de fonctionnement, soit sur zéro.

En effet, sa mise en position sur zéro assure l’utilisateur de l’oscilloscope qu’à l’entrée de l’appareil la tension est nulle. Sur l’oscillogramme, on peut par conséquent observer une trace horizontale. Plus précisément, le réglage de ce niveau zéro se fait en se basant sur une ligne de l’écran. On ramène la trace sur cette ligne et on peut maintenant facilement la repérer.

Par la suite, il faut choisir entre la sensibilité verticale ou la sensibilité horizontale. Le réglage de l’une ou l’autre de ces sensibilités est rendu possible grâce au bouton T/DIV. Il facilite en effet le défilement du spot de l’oscilloscope. Quant au choix de la durée de balayage, il faut cliquer non loin de la valeur souhaitée.

Cependant, il est recommandé de porter son choix sur la sensibilité verticale. Elle permet d’obtenir la meilleure des précisions qui soit par rapport aux variations des différents signaux. Les déviations que vous observerez alors seront mesurées en fonction du niveau zéro que vous aurez choisi.

Sur la home de votre-oscilloscope.info vous trouverez un guide d’achat complet !

La mesure de la période

C’est ici l’un des avantages à se servir d’un oscilloscope plutôt que multimètre. Même si ce dernier est mieux connu que l’oscilloscope, le multimètre ne peut être considéré comme un appareil de mesure de tension complet. S’il ne peut que prendre les mesures des signaux électriques, l’oscilloscope, lui, peut mesurer les périodes de ces signaux.

Pour commencer, il faut s’assurer de la tension du circuit. Celle-ci doit obligatoirement être périodique. Pour que ceci soit plus facile à faire, il faut régler la base du temps. Les motifs vont alors s’afficher sur l’écran. Il est conseillé de choisir le motif qui revient plus souvent que les autres.

Cette étape passée, la base du temps doit une nouvelle fois être réglée. Ce deuxième réglage va cependant servir à faire occuper le mieux la largeur de l’écran par le motif autrefois choisi. La période pourrait alors se définir comme la durée relative au motif élémentaire. Elle est exprimée en seconde.

A lire aussi : Les inconvénients de l’appareil photo instantané Fujifilm Instax Mini 90 Neo

Les commentaires sont fermés